La plupart des restaurants auront besoin d’aide continue du gouvernement pour se remettre de la pandémie de COVID-19

Publié juillet 6, 2020

Une nouvelle enquête menée par Restaurants Canada révèle que la majorité des entreprises de services alimentaires canadiennes continuent de perdre de l’argent et qu’il leur faudra au moins un an pour revenir à la rentabilité.

TORONTO — Selon la dernière enquête réalisée par Restaurants Canada, la majorité des entreprises canadiennes de services alimentaires continuent de fonctionner à perte et pourraient mettre au moins un an à redevenir rentables.

« Les restaurateurs veulent aider à la relance économique et au dynamisme des quartiers, mais ils vont avoir besoin d’aide continue du gouvernement pour continuer à fonctionner avec les restrictions en cours », déclare David Lefebvre, vice-président, Affaires fédérales et Québec de Restaurants Canada.

Selon l’enquête, de nombreux restaurants estiment qu’il leur faudra un an ou plus pour se rétablir

Plus de la moitié des répondants qui sont ouverts pour la cueillette et la livraison seulement ou qui ont rouvert leurs salles à manger selon les nouvelles restrictions déclarent continuer de fonctionner à perte.

À la question portant sur le nombre de mois qu’ils estiment nécessaires avant que leur entreprise ne redevienne rentable :

  • 13 pour cent estiment six mois ou moins;
  • 31 pour cent estiment sept mois à un an;
  • 36 pour cent estiment d’un an à 18 mois;
  • 20 pour cent estiment plus de 18 mois.

Pour le troisième mois consécutif, plus de 90 pour cent des répondants ont déclaré une baisse de leur chiffre d’affaires par rapport à la même période l’année dernière.

Les restaurants vont avoir besoin de soutien continu pour contribuer à la reprise du Canada

Un secteur de la restauration florissant est essentiel au rétablissement du Canada suite à la crise de la COVID-19 :

  • Les restaurants et autres entreprises de services alimentaires sont au quatrième rang des employeurs du secteur privé et la principale source de premiers emplois pour les Canadiens, employant normalement 1,2 million de personnes.
  • Les restaurants font vivre une diversité d’entreprises de la chaîne d’approvisionnement, contribuant ainsi à plus de 290 000 emplois indirects.
  • Les restaurants dépensent normalement 30 milliards de dollars par année en aliments et en boissons, jouant ainsi un rôle essentiel pour les agriculteurs et le secteur agroalimentaire canadiens.

Non seulement l’industrie de la restauration a-t-elle été l’une des premières et des plus touchées par la pandémie de COVID-19, mais elle sera également parmi les plus lentes à redevenir rentable. Étant donné cette réalité, Restaurants Canada demande au gouvernement fédéral de prolonger et de renforcer l’aide aux entreprises de services alimentaires dans les domaines suivants de façon à ce qu’elles puissent continuer à contribuer à la reprise canadienne.

1) Aide aux coûts de main-d’œuvre

Soixante-quinze pour cent des restaurateurs qui ont répondu au dernier sondage de Restaurants Canada ont déclaré toucher la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC).

Restaurants Canada continue de recommander les modifications suivantes à ce programme afin d’assurer que les entreprises de services alimentaires puissent redonner du travail à plus de Canadiens à mesure qu’elles reprennent leurs activités et se remettent de la pandémie :

  • Continuer à verser la subvention tant que les restrictions sont en place. Au lieu de réduire la subvention de 75 pour cent à zéro d’un seul coup, réduire le soutien progressivement à mesure que les entreprises se rapprochent de niveaux raisonnables de variation de leurs revenus, ce tant qu’ils demeurent soumis aux restrictions.
  • Le seuil de baisse des revenus de 30 pour cent devrait être adapté de façon à aider les restaurants à récupérer plutôt qu’à les décourager d’améliorer leurs ventes de crainte de perdre la subvention, ce tant que l’entreprise continue de fonctionner à perte.

2) Aide aux loyers et protections pour les locataires commerciaux

Au début de juin, la moitié des propriétaires de restaurants canadiens continuaient d’être aux prises avec des locateurs non disposés à participer au programme d’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) ou à offrir une autre forme d’aide aux loyers.

Bien que Restaurants Canada accueille avec satisfaction l’engagement du gouvernement fédéral à travailler avec les provinces pour prolonger le programme d’un mois, il faut faire davantage pour parer aux problèmes liés aux loyers :

  • Le soutien en vertu du programme AUCLC devrait être accessible sur une base dégressive, afin de reconnaître la situation financière précaire à laquelle de nombreux locataires commerciaux continuent de faire face tant que les restrictions demeurent en place. Le seuil devrait être rajusté de façon à ce que les entreprises demeurent admissibles pendant leur réouverture et leur rétablissement.
  • Les critères d’admissibilité devraient être élargis de façon à inclure tous les modèles d’entreprise de services alimentaires.
  • Les locataires devraient pouvoir faire une demande en vertu du programme AUCLC, et une demande d’un locataire admissible devrait rendre obligatoire la participation du locateur.
  • Les locataires commerciaux devraient être protégés contre l’expulsion jusqu’à ce que des solutions qui conviennent à toutes les parties soient mises en place. Le gouvernement fédéral doit travailler avec les provinces afin que les interdictions d’expulsion demeurent en place pour protéger les locataires commerciaux qui ne bénéficient pas du programme AUCLC, ce tant que les restrictions demeurent en place.

3) Aide aux flux monétaire et à l’endettement en hausse

Les mesures actuelles doivent être prolongées et de nouvelles solutions mises au point pour assurer que les restaurants ont un fonds de roulement suffisant pour rouvrir leurs portes et demeurer viables, ce tant que les restrictions demeurent en place :

  • Les entreprises devraient pouvoir bénéficier de prêts sans intérêt de plus de 40 000 $ par l’entremise du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEA), et une part d’au moins 75 pour cent devrait ne pas devoir être remboursée.

Nourrir la reprise du Canada

En collaboration avec Restaurants Canada, tous les niveaux de gouvernement peuvent aider les entreprises de services alimentaires à continuer à faire partie intégrante du tissu économique et social des communautés canadiennes. Pour plus de détails, visitez nourrirlareprise.ca.

Au sujet de l’enquête de Restaurants Canada

Les conclusions citées ci-dessus sont basées sur les réponses à une enquête menée par Restaurants Canada entre le 25 juin et le 3 juillet 2020. Restaurants Canada a reçu un total de 947 sondages remplis par des exploitants de services alimentaires de toutes les régions du Canada, représentant 11 623 établissements (nombre de répondants faisant partie d’entreprises à unités multiples). Le secteur canadien des services alimentaires commerciaux compte quelque 97 500 établissements, y compris restaurants avec service aux tables, restaurants à service rapide, traiteurs et débits de boisson.

Au sujet de Restaurants Canada

Restaurants Canada est une association nationale sans but lucratif qui aide l’industrie dynamique et diversifiée des services alimentaires canadiens à réaliser son plein potentiel au moyen de programmes, d’études, de représentation, de ressources et d’événements à l’intention de ses membres. Avant le début de la pandémie de la COVID-19, le secteur canadien des services alimentaires était une industrie au chiffre d’affaires annuel de 93 milliards de dollars qui employait directement 1,2 million de travailleurs, était la principale source de premiers emplois au Canada et servait 22 millions de clients chaque jour dans toutes les régions du pays. Dès avril l’industrie avait perdu plus de 800 000 emplois, et l’on prévoit une chute du chiffre d’affaires annuel pouvant atteindre 44,8 milliards de par rapport à 2019 en raison de l’impact de la COVID-19.

-30-

Renseignements :

David Lefebvre
Vice-président, Affaires fédérales et Québec
Restaurants Canada
C : 613 325-3298
Sans frais : 1 800 387-5649, poste 6000
DLefebvre@restaurantscanada.org

Chloe Mills
Conseillère
Cabinet de relations publiques NATIONAL
C : 416 459-3060
CMills@national.ca

Justin Meloche
Relations médias
Cabinet de relations publiques NATIONAL
C : 514 995-9704
jmeloche@national.ca

Marlee Wasser

Nam dapibus nisl vitae elit fringilla rutrum. Aenean sollicitudin, erat a elementum rutrum, neque sem pretium metus, quis mollis nisl nunc et massa. Vestibulum sed metus in lorem tristique ullamcorper id vitae erat.

More from Marlee Wasser

STAY IN THE KNOW

SIGN UP FOR RESTAURANT'S CANADA NEWSLETTER

RC Insider gives you snackable bites of must-read industry news and timely research, as well as useful tools and tips, every two weeks.