QUÉBEC, 21 novembre 2017 – La mise-à-jour du plan économique du Québec présentée aujourd’hui réduit les impôts des particuliers mais n’abaisse malheureusement pas le taux de taxation des petites et moyennes entreprises.

Pour Restaurants Canada, la baisse du taux d’imposition de 16% à 15% pour la première tranche de 42 705$ de revenus est une bonne nouvelle. Les contribuables Québécois sont parmi les plus taxés au pays et cette bouffée d’air frais est la bienvenue.

Restaurants Canada tient aussi à saluer la continuité dans les engagements du gouvernement du Québec. Depuis le budget 2015-2016, les objectifs fiscaux et budgétaires ont été relativement bien respectés. Il s’agit d’une situation positive pour le Québec qui fait mieux que plusieurs autres provinces au pays en la matière. La promesse tenue sur les primes au travail, surtout pour les gens à plus faible revenu, est aussi appréciée par notre industrie, qui est un leader pour donner un premier emploi aux jeunes travailleurs.

« Notre industrie fonctionne bien quand l’économie est dynamique et en croissance car cela favorise l’essor du revenu disponible des particuliers. Il était temps de prendre des mesures énergiques pour remettre de l’argent dans les poches des consommateurs du Québec et le gouvernement a fait un pas dans la bonne direction», note David Lefebvre, vice-président, affaires fédérales et Québec chez Restaurants Canada.

De plus, nous espérons que l’aide anticipée pour les petites et moyennes entreprises, dont a parlé le ministre en conférence de presse cet après-midi, se matérialise dans le prochain budget général. Ceci, afin de mousser encore davantage la croissance économique. « Puisque le ministre des Finances affirme de nouveau disposer d’une marge budgétaire, le Québec devra aller plus loin et réduire les taxes pour la petite entreprise, particulièrement en abaissant le taux de taxation général et en réduisant les taxes sur l’alcool », a ajouté David Lefebvre.

Restaurants Canada demande, à tout le moins, que des mesures fiscales équivalentes à la hausse projetée des cotisations au Régime des rentes du Québec (RRQ) soient concrètement mises en place pour assurer un répit aux employeurs et aux employés. Un suivi positif pour le secteur du tourisme est aussi de mise pour le prochain exercice. Enfin, nous espérons pouvoir profiter des nouvelles sommes liées à l’innovation prévues pour le développement économique en région.

Le secteur de la restauration réalise un chiffre d’affaires annuel de 14,9 milliards de dollars au Québec, soit 3,8 pour cent du PIB de la province, et emploie près de 300 000 Québécois.

Restaurants Canada est une communauté en croissance regroupant 30 000 entreprises de services alimentaires, y compris restaurants, bars, traiteurs, institutions et fournisseurs. Au moyen de services, de recherche et de représentation, nous faisons le lien entre nos membres dans toutes les régions du pays afin de promouvoir la force et le dynamisme de notre industrie.

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *