MONTRÉAL, 27 mars 2018 – Dans le cadre du budget du Québec présenté aujourd’hui, Restaurants Canada félicite le gouvernement d’avoir abaissé les taxes sur la masse salariale à travers une diminution progressive des cotisations au Fonds de Services de Santé (FSS). Ainsi, le taux de la cotisation au FSS applicable aux entreprises dont la masse salariale est de 1 million de dollars ou moins diminuera graduellement pour représenter une réduction de près de 40 % par rapport au taux en vigueur avant juin 2014 à compter du 1er janvier 2022. L’économie pourrait être de 10 000$ pour une entreprise dont la masse salariale est de 1 million de dollars.

« Nous sommes très satisfaits que cette mesure soit incluse dans le budget annoncé aujourd’hui. Diminuer la taxe sur la masse salariale, qui affecte l’ensemble de nos membres, était notre priorité » note David Lefebvre, vice-président, affaires fédérales et Québec chez Restaurants Canada. « Alors qu’une augmentation du salaire minimum entrera en vigueur le 1er mai prochain et que les nouvelles normes du travail coûteront 350 millions de dollars aux petites entreprises, la mesure budgétaire fait grand bien » at-il ajouté.

De plus, la réduction progressive du taux d’imposition des PME de 8% vers 4%, dont 1% dès maintenant, est positive. On parle d’une diminution du fardeau fiscal d’environ 275 millions par an sur cinq ans « Combinées, ces deux initiatives apporteront un répit aux opérateurs qui sont de plus en plus sollicités par des taxes, des frais et des obligations réglementaires de toutes sortes » a ajouté David Lefebvre.

Les sommes investies pour la formation de la main-d’œuvre représentent également une bonne nouvelle et nous espérons que l’appétit pour aider l’embauche de travailleurs immigrants offrira de réelles possibilités à notre secteur d’activité. Dans un contexte de pénurie de travailleurs, nous demandions des mesures énergiques pour que la population active du Québec puisse se former et être encore meilleure. Il semble bien que nous ayons été entendus.

En tout, cinq des sept principales préoccupations de Restaurants Canada trouvent écho dans le budget du Québec 2018-2019.

« Notre industrie fonctionne bien quand l’économie est dynamique et en croissance. Dans le contexte actuel, nous sommes satisfaits que la pénurie de main-d’œuvre et la question des taxes sur la masse salariales aient été prises en compte dans l’élaboration du budget. Les sommes annoncées pour le tourisme sont aussi encourageantes. Nous continuerons de travailler pour le développement du secteur de la restauration et pour qu’il puisse continuer de jouer son rôle de moteur économique des villes et des régions», note David Lefebvre, vice-président, affaires fédérales et Québec chez Restaurants Canada.

Du côté des déceptions, on note que le gouvernement du Québec n’a pas choisi de réduire les taxes sur l’alcool. Toutefois, la réforme sur les permis d’alcool proposée par le projet de Loi 170, déposé en février dernier, nous donne bonne espoir d’obtenir à moyen terme des allégements administratifs et financiers raisonnables pour les établissements licenciés.

Nous mettons aussi en garde le gouvernement au sujet des mesures fiscales sur le fractionnement de revenu des particuliers œuvrant au sein de petites entreprises. Nous voulons éviter le fiasco qui s’est produit l’été dernier au niveau fédéral. Le Ministre parle d’harmonisation des mesures et nous seront attentifs pour nous assurer qu’il ne s’agit pas de politiques plus contraignantes.

Le secteur de la restauration réalise un chiffre d’affaires annuel de 16 milliards de dollars au Québec soit 3,8 pour cent du PIB de la province. De plus, il emploie 286 600 Québécois et Québécoises.

Restaurants Canada est une communauté en croissance regroupant 30 000 entreprises de services alimentaires, y compris restaurants, bars, traiteurs, institutions et fournisseurs. Au moyen de services de recherche et de représentation, nous faisons le lien entre nos membres dans toutes les régions du pays afin de promouvoir la force et le dynamisme de notre industrie.

-30-

RENSEIGNEMENTS : David Lefebvre, Vice-président affaires fédérales et pour le Québec au 613-325-3298 ou dlefebvre@restaurantscanada.org, ou Andrew Speller, Spécialiste des communications au 1-800-3875649, poste 4254 ou media@restaurantscanada.org.

0 comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *