Un budget qui laisse les restaurateurs sur leur appétit

Publié avril 7, 2022

Bien que Restaurants Canada ait apprécié le soutien gouvernemental de longue date au cours des deux dernières années qui a aidé notre industrie à survivre à la pandémie, le budget fédéral de 2022 d’aujourd’hui est en deçà des engagements sectoriels requis pour aider les 90 000 restaurants à se rétablir et à se reconstruire.

TORONTO, le 7 avril 2022 — Restaurants Canada accueille favorablement un certain nombre d’engagements dévoilés aujourd’hui dans le budget fédéral, mais continue de demander un prolongement de la période de remboursements des prêts ainsi qu’une partie pardonnable plus importante de ceux-ci, afin d’aider à la relance de l’industrie de la restauration, puisque 80 % des restaurants se sont endettés en raison de la COVID-19, et près des deux tiers de ces entreprises ont besoin d’au moins un an et demi pour se relever.*

Éléments clés du budget d’aujourd’hui pour l’industrie de la restauration

Nous reconnaissons l’engagement du gouvernement fédéral à soutenir le secteur du tourisme, en travaillant avec l’industrie, ses homologues provinciaux et territoriaux et les exploitants touristiques autochtones pour élaborer une nouvelle stratégie fédérale de croissance du tourisme après la pandémie, qui tracera une voie vers la croissance, l’investissement et la stabilité.

De plus, Restaurants Canada félicite le gouvernement fédéral de s’être engagé à prendre les mesures suivantes pour soutenir les restaurants et autres petites entreprises durement touchées :

  • Élimination des droits d’accise sur la bière à faible teneur en alcool, à compter du 1er juillet 2022.
  • S’appuyant sur l’annonce récente du gouvernement visant à améliorer les éléments clés du programme des travailleurs étrangers temporaires (TET) dans le cadre de la feuille de route des solutions pour la main-d’œuvre à l’appui du secteur de la restauration, ce budget reconnaît l’importance de l’immigration en tant qu’autre moteur clé de la croissance de la main-d’œuvre au Canada, notamment éliminer les obstacles auxquels sont confrontés les mères, les Canadiens noirs et racialisés, les nouveaux arrivants, les personnes handicapées, les jeunes Canadiens et les autres personnes sous-représentées dans la population active du Canada.
  • Le budget de 2022 propose d’éliminer l’accès au taux d’imposition des petites entreprises de façon plus graduelle; l’accès sera complètement éliminé lorsque le capital imposable atteint 50 millions de dollars, plutôt que 15 millions
  • Le gouvernement entreprend également un examen pour déterminer si le régime fiscal offre un soutien adéquat aux investissements dans les entreprises en croissance. L’examen comprendra un examen du roulement pour les investissements des petites entreprises. Cette mesure permet aux investisseurs de petites entreprises de reporter l’impôt sur les plus-values.
  • Le gouvernement poursuivra les consultations en cours avec des intervenants afin de trouver des solutions pour réduire le coût des frais pour les commerçants.

« Nous apprécions que le gouvernement ait écouté notre industrie sur plusieurs de nos enjeux clés, y compris l’élimination de la taxe d’accise punitive sur l’alcool sur certains produits», a déclaré le vice-président de Restaurants Canada, Fédéral et Québec, Olivier Bourbeau. « Cela représente une première étape, mais c’est toujours l’industrie de la restauration qui continue d’être la plus durement touchée par la pandémie, les opérateurs s’endettant jusqu’au cou pour survivre. Il serait crucial de prolonger les délais de remboursement des prêts jusqu’à l’automne. »

Un soutien supplémentaire est nécessaire

Pour créer les meilleures conditions possibles de reprise après plus de deux ans de perte d’argent ou à peine d’atteinte du seuil de rentabilité, les opérateurs de services alimentaires ont besoin que le gouvernement adopte une approche « ne pas nuire » avec les taxes, les frais et les réglementations. Nous sommes donc déçus que le budget d’aujourd’hui réitère l’interdiction de certains plastiques à usage unique en 2022.

  • Programmes de financement sectoriels dédiés à l’industrie de la restauration offrant des extensions sur le remboursement des prêts, des crédits d’impôt et/ou d’autres sources de financement pour couvrir les coûts exorbitants liés aux dépenses de sécurité en cas de pandémie;
  • Approche à “ne pas nuire” au niveau notamment des taxes, des frais et des réglementations pour créer les meilleures conditions possibles de relance après plus de deux ans en situation de perte d’argent ou tout juste d’atteinte du seuil de rentabilité;
  • Une approche pancanadienne de la réduction des déchets, reconnaissant la nécessité d’éduquer les consommateurs pour s’assurer que les articles à emporter et à livrer à usage unique sont recyclés ou compostés avec succès

«Même avant l’émergence du covid-19, la demande des consommateurs pour les plats à emporter et la livraison était déjà en hausse. Maintenant, plus de deux ans après le début de cette crise mondiale, la pandémie a très clairement renforcé le besoin critique d’articles à usage unique pour assurer la santé et le bien-être des Canadiens alors qu’ils continuent de s’attendre à des options de restauration hors établissement», a ajouté Bourbeau.

Alors que nous cherchons à reconstruire une économie plus forte et plus durable pour notre avenir post-pandémique, les restaurants ont un rôle central à jouer. Restaurants Canada a hâte de discuter de nos recommandations avec les principaux décideurs gouvernementaux au cours des prochaines semaines afin de s’assurer que la voix de l’industrie diversifiée et dynamique de la restauration au Canada soit entendue.

*Résultats d’un sondage mené par Restaurants Canada en février 2022

À propos de Restaurants Canada

Restaurants Canada est une association nationale à but non lucratif qui fait progresser le potentiel de l’industrie diversifiée et dynamique de la restauration au Canada par le biais de programmes de membres, de recherches, de défense des intérêts, de ressources et d’événements. Avant le début de la pandémie de la covid-19, le secteur de la restauration au Canada était une industrie de 95 milliards de dollars, employant directement 1,2 million de personnes, fournissant la première source de premiers emplois au Canada et servant 22 millions de clients à travers le pays chaque jour. L’industrie a depuis perdu des centaines de milliers d’emplois et des milliards de dollars de ventes en raison des impacts de covid-19.

Contact média :
Tianna Goguen
Restaurants Canada
416-738-7134media@restaurantscanada.org

Tianna Goguen

Nam dapibus nisl vitae elit fringilla rutrum. Aenean sollicitudin, erat a elementum rutrum, neque sem pretium metus, quis mollis nisl nunc et massa. Vestibulum sed metus in lorem tristique ullamcorper id vitae erat.

More from Tianna Goguen
Get ready to spring into action

STAY IN THE KNOW

SIGN UP FOR RESTAURANT'S CANADA NEWSLETTER

RC Insider gives you snackable bites of must-read industry news and timely research, as well as useful tools and tips, every two weeks.