Restaurants Canada est fière de participer au comité de relance de l’industrie de la restauration au Québec

Publié mai 12, 2020

GATINEAU — La crise qui frappe l’industrie de la restauration se poursuit. Plus de 175 000 emplois ont déjà été perdus au Québec et près du tiers des restaurateurs estiment devoir fermer boutique si rien n’est fait d’ici trois mois. Alors que plusieurs secteurs de l’économie québécoise procèdent à un déconfinement partiel, le tour de la restauration en salle viendra, en temps et lieu.

Afin de bien s’y préparer, le gouvernement du Québec a mis sur pied un comité avec des partenaires de l’industrie pour penser la réouverture des activités qui sont suspendues depuis la mi-mars. Sous le leadership du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, monsieur André Lamontagne, le comité regroupe aussi des représentants du cabinet de la Ministre du Tourisme, madame Caroline Proulx, et du ministre du Travail, monsieur Jean Boulet. Des leaders du monde de la restauration sont aussi à la table, de même que nos collègues provinciaux de l’Association Restauration Québec. Restaurants Canada est sur le comité pour représenter les intérêts de ses membres et de l’ensemble de l’industrie.

« Restaurants Canada est fière d’assumer son leadership et de participer au comité. C’est une occasion de travailler de concert pour un avenir meilleur. Nous sommes plus forts lorsque nous sommes tous ensemble », a mentionné David Lefebvre, vice-président Affaires fédérales et pour le Québec chez Restaurants Canada. L’association a fait parvenir aux membres du comité son guide de meilleures pratiques en matière de réouverture. Ce guide a été très bien reçu par les partenaires de l’industrie et plusieurs de ses recommandations feront partie des discussions.

Continuer le travail

Depuis plus de huit semaines, les restaurateurs du Québec ont rivalisé d’ingéniosité pour s’adapter à des conditions difficiles. La perte de revenus de l’ensemble des opérations ne peut par contre être entièrement compensée par le service au volant, la livraison et les commandes pour emporter. Toutefois, ces services assurent un minimum qui permet à plusieurs de survivre. « Nous ne pouvons suffisamment remercier les premier ministre et le gouvernement d’avoir reconnu la restauration comme service essentiel. Sans cela, le carnage aurait été encore plus prononcé. Nos membres ont saisi l’occasion et prouvé qu’ils sont capables de bien faire les choses tout en rendant de précieux services aux travailleurs, aux gens en isolement et à nos aînés à qui on recommandait de demeurer à la maison », a ajouté David Lefebvre.

Restaurant Canada note aussi que les processus en place en cuisine ont pu s’arrimer aux règles actuelles de santé publique et que le travail d’adaptation doit désormais porter davantage sur l’interaction avec les clients et l’organisation physique des salles à manger.

Un soutien nécessaire

Bien entendu, tous les restaurants ne sont pas égaux face aux impacts de la COVID-19 et tous ceux qui sont en difficulté ne pourront être sauvés. Le travail du comité vise à tout faire pour pouvoir rouvrir les restaurants de manière ordonné, en tout respect des exigences de santé publique et de la qualité de l’expérience des clients. Restaurants Canada représente un grand nombre de bannières qui ont su poursuivre leurs activités. « Il ne faut pas oublier tous ceux qui ont continué à fournir des repas depuis deux mois. Lorsqu’approprié, nous proposerons leur expertise et leur savoir-faire afin d’aider l’ensemble de l’industrie à se relever », a ajouté David Lefebvre.

Afin d’assurer la relance, Restaurants Canada développe aussi des propositions de soutien financier au gouvernement afin, notamment, de reconstituer les inventaires, d’alléger le fardeau des loyers et une série d’incitatifs au travail. On peut penser à une marge de crédit garantie par le gouvernement du Québec ou encore une mesure temporaire contre les évictions commerciales pour les petites et moyennes entreprises.

Au sujet de Restaurants Canada

Restaurants Canada est une association nationale sans but lucratif qui aide l’industrie dynamique et diversifiée des services alimentaires canadiens à réaliser son plein potentiel au moyen de programmes, d’études, de représentation, de ressources et d’événements à l’intention de ses membres. Avant le début de la pandémie de la COVID-19, le secteur québécois des services alimentaires était une industrie au chiffre d’affaires annuel de près de 18 milliards de dollars qui employait directement 278 000 travailleurs, était la principale source de premiers emplois au Québec et servait quatre millions de clients chaque jour. Cette industrie a désormais perdu plus de 175 000 emplois et l’on prévoit une chute du chiffre d’affaires d’au moins 3,3 milliards de dollars pour le deuxième trimestre de 2020 en raison de l’impact de la COVID-19.

-30-

Renseignements :

David Lefebvre
Vice-président, Affaires fédérales et Québec
Restaurants Canada
C : 613 325-3298
Sans frais : 1 800 387-5649, poste 6000
DLefebvre@restaurantscanada.org

Marlee Wasser

Nam dapibus nisl vitae elit fringilla rutrum. Aenean sollicitudin, erat a elementum rutrum, neque sem pretium metus, quis mollis nisl nunc et massa. Vestibulum sed metus in lorem tristique ullamcorper id vitae erat.

More from Marlee Wasser
Plexishield

STAY IN THE KNOW

SIGN UP FOR RESTAURANT'S CANADA NEWSLETTER

RC Insider gives you snackable bites of must-read industry news and timely research, as well as useful tools and tips, every two weeks.